top of page

Une journée à… Europa Experience avec l’ADAPEI 69

Les membres de l’association ADAPEI 69 ont visité le musée Europa Experience. Ce musée présente le fonctionnement de l’Union européenne et ses institutions politiques. L’ADAPEI 69 est une association qui accompagne les personnes présentant un trouble du développement intellectuel.






« Bonjour, bienvenue à Europa Experience ». Les membres de l’ADAPEI 69 arrivent au musée à Paris. Le but de cette visite est de découvrir et comprendre les institutions politiques européennes. En effet, à l’occasion des élections européennes qui auront lieu en juin 2024, certains membres de l’association vont pouvoir voter pour la première fois.

 

Le matin, les membres de l’association visionnent une vidéo sur le fonctionnement des institutions européennes. Ensuite, ils participent à deux ateliers sur l’histoire de l’Union européenne. L’après-midi, ils rencontrent deux représentants politiques du Parlement et de la Commission européenne.

Le Parlement et la Commission européenne sont deux institutions politiques qui garantissent le bon fonctionnement de l’Union européenne.

 

Vidéo de présentation

 

Pour commencer la journée, deux guides accueillent les participants. Ces deux guides les conduisent dans une grande salle en forme de demi-cercle. Cette salle représente un hémicycle. Un hémicycle est le lieu où se réunissent les députés pour prendre les décisions politiques. Les députés sont des personnes qui représentent l’Union européenne.

 

Tous les murs de la salle projettent une vidéo explicative sur le fonctionnement des institutions européennes. Ensuite, les guides posent des questions aux participants pour vérifier qu’ils ont bien compris.

 

Les guides leur posent ensuite des questions sur la vidéo.

« Alors si vous avez bien compris, où se trouve le Parlement européen ? » demande une guide.

On entend plusieurs réponses dans la salle. « À Bruxelles » dit un premier participant. « À Strasbourg » ajoute un deuxième.

« Alors, vous avez tous un petit peu raison » répond la guide, « il y a un Parlement à Strasbourg (France) et à Bruxelles (Belgique). Mais le siège du parlement se situe à Strasbourg ».

« C’est quoi un siège ? » demande une participante.

« Un siège c’est le lieu principal où sont prises les décisions, pour les votes les plus importants » explique une guide.

 

Premier atelier, le quizz

 

Après la vidéo, les membres de l’association sont divisés en deux groupes. Chacun des deux groupes participe à un atelier différent.

 

Le premier atelier est un quizz. Un quizz est un jeu avec des questions.

Les guides du musée posent des questions sur la naissance de l’Union européenne.

 

« On fait la première question ensemble si vous voulez » dit Camilla, une des guides du musée.

« Un événement très important a eu lieu au XXème siècle. Après cet événement, 6 pays européens ont décidé de créer une union économique et industrielle. Quel est cet événement ? » demande Camilla aux membres de l’ADAPEI 69.

« La deuxième guerre mondiale » répondent de concert tous les membres de l’association.

 

Camilla, la guide du musée, commente l’atelier de ce matin : « J’ai l’impression qu’ils sont hyper curieux, hyper intéressés et qu’ils sont vraiment contents d’être ici. Personnellement je ne vois pas de différence avec d’autres types de groupes qu’on reçoit, d’ailleurs je trouve même qu’ils en savaient plus que certains groupes qu’on reçoit ».

 

Deuxième atelier, la carte interactive

 

Le deuxième atelier est une expérience immersive dans une autre salle. Dans cette salle, une carte de l’Europe est projetée au sol. La guide remet des tablettes numériques aux participants. « Vous allez vous déplacer dans la salle avec ces tablettes et vous allez scanner le nom des villes. Puis vous pourrez visionner une vidéo en rapport avec cette ville » explique Camilla, une des guides du musée.

 

Les participants se baladent dans la salle à la recherche des villes.

« Je ne trouve pas la Slovaquie, est-ce que vous avez trouvé vous ? » demande un participant. « C’est assez difficile quand même, je n’ai pas l’habitude de ça » ajoute-t-il.

 

Après avoir trouvé le nom de la ville sur la carte au sol, une vidéo s’affiche sur leur tablette numérique. Cette vidéo présente des informations sur les villes européennes.

Les participants doivent ensuite répondre à des questions sur la vidéo.

 

« Le parc national des Tatras est en Slovaquie, dans ce parc on trouve beaucoup de plantes et d’animaux, pourquoi ce parc a-t-il été créé ? » lit ce même participant.

« Pour protéger les plantes et les animaux qui disparaissent » répond-t-il.

 

Rencontre avec des représentants européens

 

L’après-midi, les membres de l’ADAPEI rencontrent deux représentants européens.

 

La première représentante est Clémence Mallaret. Elle s’occupe des relations publiques avec les jeunes au bureau du Parlement européen en France.

 

Le deuxième représentant est Robert Soltic. Il s’occupe de la communication de la Commission européenne en France.

 

Les deux représentants présentent l’histoire de la création de l’Union européenne.

Ensuite, les membres de l’association échangent avec les représentants.

« L’Union européenne a été créée après la Seconde Guerre mondiale pour garantir la paix » explique Clémence Mallaret.


« Et tout ça a commencé grâce à un homme, Robert Schumann, qui a mis en place un accord pour contrôler la production de l’acier et mettre fin à la guerre » ajoute Robert Soltic.


« Mais, je ne vois pas le rapport avec l’acier ? » demande une participante.


« Il voulait contrôler la fabrication de l’acier parce que ce matériau est nécessaire pour fabriquer des armes. Et donc mettre fin à la guerre » répond Robert Soltic.

 

Fin de la visite

 

À la fin de la journée, les participants ont compris l’intérêt de l’Union européenne et du vote pour les élections européennes.

 

Les élections européennes sont importantes pour les personnes sous tutelle. La tutelle permet à certaines personnes de faire des choix de vie pour d’autres. La personne qui prend ces décisions est un tuteur. Un tuteur peut prendre des décisions importantes pour la personne, comme le droit de vote. Mais, depuis 2019, les personnes sous tutelle peuvent voter toutes seules.

Par exemple, Najet, membre de l’ADAPEI 69, va pouvoir voter pour la première fois. « Je vais demander à ma tutrice si je peux voter. J’ai envie de voter pour demander des meilleurs salaires et pour être mieux considérée par rapport à mon handicap ».

 

Au début de la journée, Liam, un membre de l’association, n’était pas intéressé par la politique. Mais, à la fin de la journée, il a changé d’avis. « J’ai découvert pleins de choses. L’Union européenne fait pleins de choses pour moi, c’est super. J’ai hâte de voter moi-même, parce que je n’ai pas envie que quelqu’un vote à ma place ».

 

Alizé Lorion

 


Pour écouter les réactions des participants à cette journée et leurs échanges avec les deux représentants politiques européens, vous pouvez retrouver cet article sous forme de podcast « Une journée à Europa Experience » sur cortex-media.tv

21 vues0 commentaire

Comments


bottom of page