top of page

La petite casserole d’Anatole - Comment expliquer le handicap aux enfants ?

Comment expliquer le handicap aux enfants ? voilà une question difficile auquel répond parfaitement le film "La petite casserole d'Anatole".

Synopsis

La petite casserole d’Anatole est un film d’animation d’Eric Montchaud, réalisé d’après l’album éponyme de l’illustratrice Isabelle Carrier (Éditions Bilboquet, 2009) et accompagné d’une musique originale de Pierre Bastien. Il a remporté le prix du public au Festival international du film d’animation d’Annecy 2014.


L'avis de la rédaction par Corinne Guerci


En forme de théâtre d’objets et au son de la musique mécanique, bricolée et poétique de Pierre Bastien, ce petit film est magistral et enchanteur.

À la fois très épuré et très plastique, il joue d’associations d’idées, de formes et de couleurs, de bouts de ficelle et de changements d’échelles. L’objet quotidien est détourné et véhicule de métaphore, il fait signe ou se transforme en composition de peinture. Symbole de différence, la petite casserole rouge se met parfois à occuper tout l’écran, tellement elle encombre la vie et le cœur meurtri d’Anatole.

Mais en quelques minutes magiques, Anatole parcourt un chemin immense sous nos yeux émerveillés. Non seulement il ne traîne plus avec effort cette casserole trop lourde à porter (au point de tenter de s’y cacher), mais elle devient pour lui un support de jeu et d’amitié, le point de départ d’une confiance nouvelle. Très présente, la couleur rouge envahit l’écran, symbolisant force et amour.

Véritable hymne à l’acceptation de la différence, ce film est un bijou.



Un enfant en forme de marionnette traine une casserole rouge derière lui. Il est dans un décors de foret bleu.
Affiche du film (C) Eric Montchaud
33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page